Produit ajouté au panier avec succès Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Quantité
Total
Continuer Commander

Que faire au jardin au mois de septembre ?

Si vous rentrez de vacances en septembre votre jardin ressemble soit  à une jungle de plantes épanouies (si la pluie ou un voisin aimable ont gardé un œil sur votre jardin), soit à un désert de plantes tristounettes (si le climat est trop aride et le voisin trop loin). Dans tout les cas, il y a du boulot au jardin ce mois-ci : il y a plein de choses à récolter, à tailler, à arroser, à semer et à repiquer.

Mais comme le soleil brille un peu moins fort et qu’il y a en général un peu plus d’air et de pluie en septembre, le jardinage est un vrai plaisir et un moment de détente dans la folle euphorie de la rentrée. Le jardin et le jardinier peuvent reprendre un peu de souffle ensemble pour partager quelques instants de quiétude.

Les légumes du jardin potager

En septembre, il y a plein de légumes d’automne et d’hiver à semer en pleine terre : le chervis, les épinards, les laitues d'hiver, la mâche, les navets de Nancy, les radis…

Attendez la mi-septembre pour semer l’oseille et les poireaux.

Dans les régions froides, semez sous abri du chou Mizuna et des oignons blancs (pour le printemps prochain).

Repiquez les légumes que vous auriez semés en août ou plantez des plants achetés : le chénopode Bon Henry, les chicorées scaroles, les choux de printemps, les laitues d’hiver, la mâche, les poireaux…

En région chaude, repiquez ou plantez les artichauts, les épinards, les petits pois et les pommes de terre hâtives.

Les récoltes sont abondantes en septembre. Les légumes d’été se récoltent encore et les premiers légumes d’automne arrivent à maturité. Ce mois-ci vous pouvez récolter : les aubergines, les betteraves rouges, le brocoli, les carottes, les choux chinois, le chou Mizuna, les concombres (de juillet à octobre), les courgettes, les haricots à grains demi-secs, les laitues, le maïs, les melons, les oignons blancs, l’oseille, les poireaux d'automne, les poivrons, la patate douce, les radis, la roquette, les tomates…

En région chaude vous pouvez récolter des artichauts.

Les autres travaux à faire au jardin potager en septembre

  • Couper les engrais verts matures et semez-en d’autres.
  • Butter le fenouil.

Si le mois de septembre est sec, arrosez les choux chinois et les navets pour favoriser leur développement.

 

Les fruitiers du verger

C’est la fin des grosses chaleurs et la pluie est un peu plus présente, c’est le moment de repiquer ou de planter les fruitiers en conteneur (hors périodes de gel) : les cassissiers, les cognassiers, les fraisiers, les framboisiers, les groseilliers, les kiwis, les noisetiers, les noyers, les poiriers, les pommiers, les pêchers, les pruniers, les vignes…

Attendez la mi-septembre pour repiquer ou planter les mûriers.

En région chaude, vous pouvez planter les agrumes et les grenadiers.

Pratiquez une « taille en vert » sur les poiriers et pommiers.

En septembre il y a encore plein de petits fruits à récolter, sources de vitamines, minéraux et oligo-éléments : les fraises, les framboises (riches en vitamine C, magnésium et potassium), les mûres, les myrtilles, les raisins…

En début septembre, vous pourrez récolter des cassis et à mi-septembre les framboises des framboisiers remontants.

Les autres travaux à faire au verger en septembre:

  •          Palisser les fruitiers en espalier.
  •          Préparer des projets de plantation de fruitiers : choisir les variétés en fonction des périodes de récolte souhaitées.
  •          Préparer le sol pour les futures plantations de fruitiers à racines nues qui débuteront fin octobre.

 

Les plantes aromatiques du jardin de curé

C’est le moment de récolter vos plantes aromatiques pour faire des réserves pour l’hiver. A part le basilic (que vous pouvez congeler) la plupart des plantes aromatiques se conservent très bien une fois séchées, dans un endroit frais et à l’abri de la lumière. Soignez le séchage : les plantes doivent absolument être complètement sèches (tiges et feuilles cassantes) avant de les stocker. Stockez-les dans des bocaux en verre ou dans des sachets kraft doublés.

Il y a encore des plantes aromatiques à semer en pleine terre : le cerfeuil, la coriandre, le persil…

Au début septembre vous pouvez semer le raifort officinal.

Repiquez les plantes aromatiques que vous avez semées en août ou plantez des plants achetés : l’alchémille, la ciboulette, la marjolaine, la mélisse, la menthe, l’origan, le persil, le plantain, la sarriette, le thym…

Attendez la mi-septembre pour repiquer ou planter l’estragon.

En région chaude, vous pouvez tailler la lavande, la marjolaine, le romarin et le thym.
En région froide, c’est mieux d’attendre le printemps.

La plupart des plantes aromatiques donnent encore des récoltes abondantes (partant de mars jusqu’aux premières gelées). Elles ajouteront du goût à votre cuisine et aromatiseront vos tisanes : le basilic, la bourrache, la camomille romaine, l’estragon, le laurier-sauce, la mélisse, la menthe, l’origan, le persil, le romarin, la sauge, le thym…

Jusqu’au début septembre vous pouvez encore récolter la verveine citronnelle.

En région chaude, c’est le moment de récolter les câpres.

Les autres travaux à faire au jardin de curé en septembre :

  •          Diviser les grosses touffes de ciboulette, de monarde et d’autres vivaces qui poussent en touffes puis repiquer les éclats à d’autres endroits du jardin de curé.
  •          Bouturer le laurier-sauce, la lavande et la rue, sous abri ou sous cloche.

 

Les plantes du jardin ornemental

Le temps est généralement doux et humide en septembre. C’est le moment de semer et de planter des fleurs qui annonceront la fin de l’hiver et embelliront le printemps.

Semez en pleine terre les soucis.

Plantez les bulbes de printemps les plus précoces : les chionodoxas, les crocus, les cyclamens, les éranthis, les fritiiaires, les ipheion, les iris, les jacinthes, les narcisses, les perce-neige, …

Si votre jardin est envahi par les rongeurs, protégez les bulbes avec du grillage, sinon ils feront le plat d’hiver des petits rongeurs. Groupez les bulbes par 6 ou 7 et confectionnez une cage entièrement fermée avec du grillage type « poulailler ». Les feuilles et les tiges de fleurs pousseront aisément à travers le grillage.

Si votre jardin est infesté des mulots qui adorent particulièrement les bulbes de tulipes (à planter en octobre), vous pouvez ajouter quelques feuilles hachées de sureau autour de la cage de protection de vos bulbes.

Plantez les fleurs vivaces à floraison printanière : les ancolies, les aubriètes, les cœurs de Marie, les corbeilles d’or et d’argent, les digitales, les pavots d’Orient, les saxifrages…

Puis les fleurs vivaces à floraison estivales : les astilbes, les campanules, les coreopsis, les delphiniums, les gauras, les phlox…

Les fleurs vivaces prendront deux mois jusqu’en novembre pour s’enraciner et affronter l’hiver dans de bonnes conditions.

Plantez les rhizomes d’iris à la surface du sol, le haut des rhizomes dépassant légèrement le niveau du sol.

Attendez la fin du mois de septembre pour planter les fleurs bisannuelles : les giroflées, les monnaies du pape, les myosotis, les pâquerettes, les pensées…

Vous pouvez également repiquer les rosiers.

C’est aussi un bon moment pour repiquer ou planter les arbustes cultivés en conteneur, les persistantes (les buis, les éléagnus, les fusains, les troènes,…) ou les caduques, et certaines grimpantes (les clématites, les glycines, la vigne vierge…).

Il n’est absolument pas nécessaire d’attendre la Sainte Catherine pour planter les arbres cultivés en conteneur. Creusez, si possible, les trous de plantation 2 à 3 semaines à l’avance. Arrosez copieusement après la plantation, ceci même par temps de pluie.

Quelques exemples d’arbres à petit développement : les albizias, les chitalpas, les cornouillers, les mimosas…

Des arbres à grand développement : les chênes, les érables planes, les érables sycomores, les frênes, les hêtres…

Les autres travaux à réaliser au jardin d’ornement en septembre :

  •          Diviser les touffes de fleurs vivaces âgées et replanter les éclats dans d’autres parties du jardin.
  •          Diviser les pivoines si elles sont devenues trop imposantes et replanter les éclats de souche sous une fine couche de terre (pour ne pas devoir attendre la floraison pendant 2 ans).
  •          Diviser les hémérocalles qui n’ont pas trop fleuri cet été.

 

Les plantes d’intérieur & les plantes exotiques

En région froide beaucoup de plantes tropicales vivent une grande partie de l’année dans nos maisons ou nos serres plutôt que dans nos jardins. Si vous avez mis certaines plantes dehors pendant l’été, surveillez les températures nocturnes et rentrez les plantes fragiles dès que les nuits se rafraîchissent trop.

Pour certaines plantes tropicales il existe quand même des variétés rustiques qui tolèrent des températures négatives, comme la variété Musa basjoo du bananier (tolère jusqu’à -15°C) ou le Trachycarpus fortunei, un palmier qui résiste à -18°C s’il est bien protégé en hiver, ou le goyavier du Brésil, qui en plus d’être rustique, donnera de délicieux fruits en automne dans les régions clémentes.

Eloignez les plantes qui hivernent dans la maison des radiateurs et baissez le chauffage la nuit.

A la fin du mois de septembre vous pouvez réduire l’arrosage de la plupart des plantes d’intérieur.

Vous pouvez planter des colchiques : elles seront en fleurs en 3 à 4 semaines.

Vous pouvez tailler certaines plantes qui auraient poussé trop fortement en été, comme les ficus et les céropégias.

Les autres travaux à réaliser en septembre :

  •          Enlever les feuilles jaunes des plantes d’intérieur, et dépoussiérer les feuilles restantes.
  •          Gratter la terre de surface pour aérer la terre trop tassée après les arrosages d’été.
  •          Obturer la lumière du jour de l’étoile de Noël (poinsettia) pour qu’elle ait 12 à 14 heures d’obscurité totale par jour.