Produit ajouté au panier avec succès Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Quantité
Total
Continuer Commander

Que faire au jardin au mois de mai ?

Par Anja Quipor (https://jadores.fr/) pour le Comptoir des Graines

Mai est le mois qui s’ouvre avec une fleur, par sa tradition du muguet du 1er mai.

C’est aussi le mois des fameux Saints de Glace du 11 mai (Saint Mamert), du 12 mai (Saint Pancrace) et du 13 mai (Saint Servais). Théoriquement le risque de gel nocturne est possible jusqu’au 13 mai.

Puis, en mai le jardinier fait ce qui lui plait !

Avec les beaux jours, la terre se réchauffe, les plantes poussent à vue d’œil et nous offrent un magnifique spectacle de formes, de couleurs et de parfums.

Et il y a beaucoup de travail au jardin de mai : les semis (les derniers à l’intérieur, la plupart sont désormais à l’extérieur), les repiquages, les plantations, les boutures et les tailles sont nombreux.

Si le mois de mai est sec, arrosez vos semis pour favoriser leur développement.

Eclaircissez et repiquez les semis d’avril selon les besoins.

Arrosez copieusement vos nouvelles plantations, même par temps de pluie, et paillez-les.

Et si vous n’avez pas la chance d’avoir des hérissons, des orvets ou autres espèces de lézards dans le jardin, surveillez les limaces et les escargots. En attendant que l’équilibre écologique s’installe dans votre jardin, ce qui se fera naturellement si vous laissez des petits coins sauvages dans votre jardin avec des tas de feuilles, des amas de branches, des amoncellements de pierres et des parties sauvages de jardin (non-tondus), des barrières de marc de café, de cheveux ou barbe coupés tout petits décourageront quelque peu les limaces et les escargots. Semer les plants en godets et les repiquer quand ils sont assez grands est une bonne stratégie également. En général, le jardinier est patient, alors si vous l’êtes, la chasse des gastropodes, après une grosse pluie et juste avant le coucher du soleil aura un impact protecteur.

Aérez vérandas et serres lors de l’ensoleillement, évitant ainsi d’importantes fluctuations de températures.


Les légumes du jardin potager

Pour fortifier les plants de tomates, vous pouvez ajouter une poignée de feuilles d’ortie hachées au fond du trou de plantation ou arroser les plants de tomates après mise en place avec du purin d’ortie dilué à 10%, à 3 reprises et à 3 semaines d’intervalle.

Les tomates aiment être plantées à côté du basilic, des œillets d’Inde et des soucis.

Le purin d’ortie dilué à 10% renforce toutes les plantes gourmandes en nutriments.

Semis en pleine terre

En mai, il y a plein de légumes à semer en pleine terre : l’arroche, les betteraves rouges, les carottes, les bettes à carde (les poirées), les cardons, les choux brocolis, les choux frisés, les choux rouges, les citrouilles, les concombres, les courges, les courgettes, le cresson du jardin, les endives/chicorées, les épinards d’été, les haricots à grains et les haricots verts (nains et à rames), le fenouil bulbeux, les fèves, les laitues, les lentilles, le maïs, les melons, le mesclun, les navets, l’oseille, le panais, les petits pois, les piments, le pissenlit, la poire de terre, les poireaux d’hiver, les poivrons, les potirons, les potimarrons, les radis, les rutabagas, les salsifis, les scorsonères, le tétragone…

En région chaude, il y a quelques légumes de plus à semer en pleine terre : les artichauts, les câpriers, les gombos (okras), l’oca de Pérou

Semis sous abri

Il y a quelques légumes à semer sous abri chaud en région froide : les artichauts, les gombos (okras), l’oca de Pérou

Repiquages et plantations en pleine terre

Ce mois-ci vous pouvez repiquer en pleine terre les légumes que vous aurez semés auparavant ou planter des plants achetés : les artichauts, les aubergines, les cardons, les chayottes (christophines), les choux-fleurs, les choux d’été et d’automne, le chou perpétuel Daubenton, les citrouilles, les concombres, les cornichons, les courges, les courgettes, les laitues, les melons, les oignons, l’oseille, les piments, les poireaux d’été, les poires-melons, les poivrons, les pommes de terre, les potirons, les potimarrons, le souchet, les tomates

En région chaude, c’est le moment de repiquer ou de planter en pleine terreles câpriers et  les patates douces.

Récoltes de légumes

En mai, il y a plusieurs légumes à récolter : les asperges, les bettes à carde, les carottes, le chou Mizuna, le cresson, les fèves, les laitues, le mesclun, les oignons, les petits pois précoces, les pommes de terre primeurs, les radis roses, la roquette

Les autres travaux à réaliser au jardin potager en mai :

- Butter les petits pois, les haricots et les pommes de terre lorsqu’ils dépassent 15 cm de hauteur.

- En région chaude, tailler les aubergines, les câpriers, les concombres…

- Diviser les grosses touffes d’oseille.

- Diviser les artichauts.

 

Les fruitiers du verger

Les fruits de pommiers et de poiriers apparaissent progressivement, quand ils ont à peu près la taille d’une noisette, ceux qui sont en surnombre, tombent spontanément (chute naturelle).
Si besoin, vous pouvez compléter ce phénomène naturel en éliminant délicatement les plus petits fruits de chaque groupe pour n’en garder que 2 ou 3 par groupe (éclaircissement).
De cette façon chaque fruit pourra se développer et mûrir correctement.

Semis en pleine terre

En région chaude, il y a les jujubiers, les néfliers du Japon et les pastèques à semer en pleine terre.

Semis sous abri

Il y a les pastèques à semer sous abri chaud en région froide.

Repiquages et plantations en pleine terre

Ce mois-ci vous pouvez repiquer en pleine terre les (petits) fruits que vous aurez semés auparavant ou planter des plants achetés : les cassissiers, les figuiers, les fraisiers, framboisiers, les groseilliers (à maquereau), les melons, les myrtilliers

En région chaude, vous pouvez repiquer en pleine terre les rejets  de jujubiers.

Récoltes de (petits) fruits

En mai, il y a quelques (petits) fruits à récolter, sources de vitamines, minéraux et oligo-éléments : les premières cerises, les fraises, la rhubarbe… 

Les autres travaux à réaliser au verger en mai :

- Pailler les petits fruitiers.

- Palisser les fruitiers en espalier.

- Tailler en vert les arbres fruitiers à noyaux.

- En région chaude, tailler les oliviers.

- Bouturer les cassissiers, les framboisiers, les groseilliers (à maquereau), les myrtilliers…

- En région chaude, bouturer les caroubiers, les figuiers…

 

Les plantes aromatiques du jardin de curé

Semis en pleine terre

En mai, il y a plusieurs plantes aromatiques à semer en pleine terre : l’aneth, le basilic, la bourrache, le carvi, le cerfeuil, la ciboule, la ciboulette, la coriandre, le fenouil, l’origan, le persil, le thym

Semis sous abri

Il y a la stevia à semer sous abri chaud en région froide ou sous abri froid en région chaude.

Repiquages et plantations en pleine terre

Ce mois-ci vous pouvez repiquer en pleine terre les plantes aromatiques que vous aurez semées auparavant ou planter des plants achetés : l’absinthe, l’ache, le basilic, le céleri, la ciboule, la ciboulette, l’estragon, l’hysope, la lavande officinale, la mélisse, la menthe, la pimprenelle, le romarin, la santoline argentée, la sauge officinale, le thym, le thym serpolet, la verveine citronnelle

Récoltes de plantes aromatiques

En mai, il y a plusieurs plantes aromatiques à récolter : le cerfeuil, la ciboule, la ciboulette, l’estragon, la menthe, le persil, le romarin, la sauge, le thym

Les autres travaux à réaliser au jardin de curé en mai :

- Bouturer l’estragon, l’origan, le romarin, le thym…

- Marcotter la sauge officinale.

- Diviser les grosses touffes de ciboule, de ciboulette, d’estragon, de menthe...


Les plantes du jardin ornemental

Les plantes à feuilles et à fleurs qui embellissent le jardin en mai :
les ancolies, les anémones, l'arbre de Judée, les campanules, les ceanothes, les cœurs de Marie, le cytise, le deutzia, les fritillaires impériales, les iris, les lilas, les lupins, le magnolia, les pivoines, le tamaris...

Semis en pleine terre

En mai, il y a plein de plantes ornementales à semer en pleine terre : les adonides d’été, les agératums, les alysses odorantes, la belle-de-jour, les capucines, les centaurées, les chrysanthèmes à carène, les clarkias, les cosmos, les ipomées, les juliennes de Mahon, les lavatères, les linaires, les nigelles, les œillets d’Inde, les pavots annuels, les pavots de Californie, les pieds-d’alouette, les pois de senteur, les soucis, les reines-marguerites…

En région chaude, il y a les genêts à semer en pleine terre.

Repiquages et plantations en pleine terre

Ce mois-ci vous pouvez repiquer en pleine terre les plantes ornementales que vous aurez semées auparavant ou planter des plants achetés : l’alstroémère, les anémones du Japon, l’arum d’Ethiopie, les asters d’automne, les chèvrefeuilles, les chrysanthèmes des jardins, les clématites, les coréopsis, l’échinacée purpurea, les gauras, les géraniums, les iris, les lobelias, la mauve violette, le muguet, les œillets d’Inde, les pavots, les pétunias, les pivoines, les renoncules, les rosiers, les sauges, les zinnias

Plantez les bulbes à floraison estivale dans un sol bien drainé : les cannas, les dahlias…

Plantez les plantes aquatiques : les glycéries, les nénuphars, les pontédéries, les prêles, les trèfles d’eau…

En région chaude, plantez les arbres à orchidées, les callistémons, les cistes, les dasylirions, les dracaenas dracos, les greyias, les lauriers-roses, les palmiers, les polygalas…

Les autres travaux à réaliser au jardin d’ornement en mai :

- Etaler du marc de café au pied des rosiers pour les fortifier et repousser les parasites.

- Pailler le pied des haies à présent que le sol est réchauffé.

- Couper les fleurs fanées des bulbes printaniers au raz du sol en laissant le feuillage intact pour permettre aux bulbes de reconstituer leurs réserves : les narcisses, les tulipes…

- Tailler les fleurs vivaces printanières à quelques centimètres au-dessus du sol après la floraison et étaler une poignée de compost au cœur de la plante pour éviter qu’elles se dégarnissent du centre comme c’est souvent le cas et pour garantir une floraison abondante au printemps suivant : les aubriètes, les campanules des murailles, les corbeilles d’or et d’argent, les saxifrages mousses…

- Tailler les grands asters et les phloxs à la moitié de leur hauteur quand ils font 60 cm de haut, à l’exception de quelques tiges au cœur des touffes, afin de renforcer les tiges qui ont tendance à se coucher lors de la floraison. Les tiges intactes au cœur des touffes fleuriront en premier, soutenues par les tiges plus fortes autour du cœur, et les tiges taillées fleuriront abondamment un peu plus tard.

- Tailler les arbustes à fleurs de printemps après la floraison : les cognassiers du Japon, les forsythias, les lilas, les spirées de printemps…

- Tailler les arbustes persistants, les haies de conifères, les bordures, les topiaires...

- Tailler les bruyères qui ont fini de fleurir.

- En région chaude, tailler les lauriers-roses.

- Bouturer les aechméas, les aeschynanthus, les aglaonémas, les asters, les aubriètes, les bégonias, les cactus de Noël et autres cactées, les clérodendrons, les coléus, les cordylines, les cypérus, les dieffenbachias, les ficus, les fittonias, les gynuras, les hortensias, les hypoestès, les ixoras, les jacobinias, les kalanchoes, les lavandes, les lilas, les lins vivaces, les misères, les passiflores, les pépéromias, les pérovskias, les philodendrons, les plectranthus, les pothos, les saintpaulias, les sansevières et autres plantes grasses, les sedums, les spirées, les streptocarpus, les tolmiéas, les yuccas...

- En région chaude, bouturer les bambous, les cestrums, les corréas, les cuphéas, les lotiers, les métrosidéros…


Les plantes d’intérieur & les plantes exotiques

Sortez progressivement de leur abri d’hivernage, les cactées, les plantes grasses, les plantes exotiques en containeur, ainsi que les plantes d’intérieur qui sont suffisamment rustiques pour passer l’été dehors au jardin ou sur la terrasse : les aeoniums, les bégonias à feuillage décoratifs, les browallias, les caladiums, les exacums, les hibiscus, les hyppoestes, les kalanchoés, les tibouchinas… Elles apprécieront de profiter du soleil et de l’air frais dehors (tout comme le jardinier). Allongez progressivement le temps d’exposition au soleil et, au bout de 15 jours, elles seront prêtes à supporter le plein soleil.

Surveillez néanmoins les températures nocturnes et rentrez les plantes frileuses dès que les nuits se rafraîchissent trop.

Protégez de la chaleur excessive les plantes qui restent à l’intérieur en les éloignant des fenêtres exposées au soleil.

Continuez le rempotage et le surfaçage : les bonsaïs d’intérieur et d’extérieur, les cactus, les orchidées défleuris…

Vérifiez régulièrement que les plantes ne sont pas atteintes de maladies ou ravagées par des nuisibles (rongeurs, pucerons, araignées rouges, cochenilles…). Enlevez régulièrement les fleurs fanées et les feuilles mortes.

Surveillez l’arrosage. Brumisez les plantes exotiques qui apprécient d’être humidifiées régulièrement, comme les orchidées, les tillandsias…

Vous pouvez planter les plantes exotiques en conteneur : les bananiers, les bougainvillées...



Les petits jardins de ville et les balcons

Plantez des arbustes à floraison printanière, même s’ils sont déjà en fleurs : les lilas, les rhododendrons, les seringats…

Faites des potées traditionnelles d’impatiences, de pélargoniums ou de pétunias.

Ou adoptez des plantes moins utilisées mais appréciables : les agapanthes, les commélines, les diascias, les euphorbes, les gazanias (en plein soleil), les hostas, les lantanas, les osteospermums…

Les fleurs peuvent être mises en valeur en incorporant des feuillages décoratifs dans les jardinières : le basilic pourpre, les cinéraires maritime, le helichrysum petiolatum, les heucheras couleur chocolat, les senecios vira-vira…

Vous pouvez également faire des jardinières parfumées avec les freesias, les géraniums à feuillage odorant, les glaïeuls de Byzance (parfum envoûtant) ou la mythique tubéreuse.

Les amateurs d’oiseaux peuvent composer des jardinières de plantes particulièrement appréciées par ces merveilleux amis des jardins :

- pour leurs graines : l’achillée millefeuille, les asters nains, les tournesols nains…

- pour leurs fleurs : les bégonias, les crocus, les narcisses, les primevères…

- pour les insectes attirés par leur nectar : la lavande, la mélisse, le sédum…

- pour leur côté sauvage : le pâturin, la renouée, le séneçon…

- pour le matériel de construction des nids : les graminées.

Et, côté cuisine, laissez-vous surprendre par le basilic Cannelle, la menthe Chocolat, la plante curry, la plante huître et d’autres curiosités végétales.

Le choix est immense, il y en a pour tous les goûts. Variez les couleurs (plusieurs teintes en harmonie ou en contraste), les formes, les tailles (petites et grandes fleurs et feuilles), les ports (plantes retombantes ou dressées) et les parfums.

 

Bon jardinage à tous.