Produit ajouté au panier avec succès Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Quantité
Total
Continuer Commander

Que faire au jardin au mois de mars ?

Par Anja Quipor (https://jadores.fr/) pour le Comptoir des Graines

Mars est le mois charnière entre la fin de l’hiver et le début du printemps. La nature se réveille, les fleurs annoncent le retour des beaux jours, les plantes font la fête.

Pourtant, il peut y avoir encore des coups de froid ou de gel, ainsi que des vents et des averses de pluies forts, voir les fameuses giboulées de mars, il est donc indispensable de continuer à protéger les plantes frileuses.

Continuez les soins d’hiver comme en février : paillages, protections, aération, arrosage, stockage…

Si le mois de mars est sec, arrosez vos semis pour favoriser leur développement.

Repiquez les semis de février si nécessaire.

Arrosez copieusement vos nouvelles plantations, même par temps de pluie.

La terre est encore froide, alors semez dans les endroits les plus abrités de votre jardin, peut-être le long d’un mur ensoleillé ou dans un coin protégé par des plantes vivaces. En observant le jardin nous pouvons découvrir des endroits dans le jardin où il y a un microclimat bénéfique aux plantes.

Gardez un œil sur les prévisions météorologiques et protégez les jeunes plantules des gelées surprises avec des cloches ou des voiles d’hivernage.

Comme la végétation reprend doucement, c’est le moment de tailler les restes de végétation sèche de l’année dernière au ras du sol en préservant les jeunes pousses, quand la météo prévoit quelques jours de douceur.

Si la température dépasse 5°C pendant plusieurs jours, les escargots et les limaces font leur apparition au jardin, alors soyez vigilants. Protégez vos semis avec une fine couche de petits morceaux de cheveux.

Semez des fleurs entre vos rangs de légumes pour attirer les pollinisateurs et pour protéger vos légumes de certains nuisibles. Les soucis, les tagètes et les capucines égaient le potager et lui rendent service en même temps.

Semez des fleurs aux pieds de vos arbres fruitiers pour attirer les pollinisateurs. Les fleurs bleues de la bourrache seront à coup sûr visitées par les abeilles et les fleurs des arbres fruitiers seront pollinisées au passage. Semez la bourrache sur place dès mars, elle s’épanouira en mai.

En résumé, en mars le jardinier prépare l’arrivée des beaux jours

 

Les légumes du jardin potager

Semis en pleine terre

En mars, il y a plusieurs légumes à semer en pleine terre : l’artichaut, les bettes à cardes, la carotte, la chicorée, le chou chinois, le chou pé-tsaï, le chou pommé, le chou rave violet, le cresson, les fèves, les laitues d’été, la mâche, oignons blancs et rouges, le panais, les poireaux, la poirée, le petit pois à grain lisse (variété résistante au froid), le radis, la roquette, la scorsonère

Attendez mi-mars pour semer en pleine terre les betteraves rouges, la celtuce, les navets, l’oseille...

Attendez fin mars pour semer en pleine terre l’arroche, les salsifis

En région froide, il y a quelques légumes à semer en pleine terre : les épinards, les fèves, les pois…

En région chaude, il y a plusieurs légumes à semer en pleine terre : les chicorées frisées (fin mars), les courges, les haricots (mi-mars), les radis, les scaroles (fin mars), la tétragone (fin mars)…

Laissez un peu de place à côté des rangs d’oignons pour y semer des carottes : l’odeur des oignons fait fuir la mouche de la carotte. C’est particulièrement utile au printemps. Les semis d’été sont moins sujets aux attaques de la mouche de la carotte.

Les graines de carottes s’agrippent les unes aux autres parce qu’elles sont équipées de minuscules crochets invisibles à l’œil nu. Il suffit de frotter les graines entre les mains pour briser les crochets et éviter que les graines ne s’agglutinent pendant le semis.

Semis sous abri

En mars, il y a plusieurs légumes à semer sous abri : les brocolis, la carotte, le céleri à côtes, le chou-fleur, le maïs doux, le pâtisson, le piment, les poireaux, le radis…

Il y a davantage de légumes à semer sous abri chaud en région froide ou sous abri froid en région chaude : l’aubergine, le cardon, le céleri-branche (fin mars), le céleri-rave (fin mars), les chicorées frisées, les concombres, les coquerets du Pérou, les cornichons, les courges, les courgettes, les gombos, les piments, les poivrons, les scaroles, les tomates…

Début mars, il y a les betteraves rouges à semer sous abri.

Attendez mi-mars pour semer sous abri le chou Cabus, le chou de Bruxelles, le concombre, la perilla rouge...

Repiquages sous abri

Repiquez sous abri les plants semés en février : les choux-fleurs, les laitues …

Repiquez sous abri chaud les plants semés en février : les aubergines, les piments, les poivrons, les tomates…

Repiquages et plantations en pleine terre

Ce mois-ci vous pouvez repiquer en pleine terre les légumes que vous aurez semés auparavant ou planter des plants achetés : le chénopode Bon Henry, les crosnes de Japon, les échalotes, oca de Pérou, les oignons blancs, le pois mangetout, le raifort, la rhubarbe, le topinambour

Attendez mi-mars pour repiquer ou planter en pleine terre les pommes de terre précoces déjà germées (germe vers le haut, à 10 cm de profondeur).

Semez du lin bleu, le lin annuel, à proximité des pommes de terre : il éloigne les doryphores et stimule la croissance et le rendement des pomment de terre. Attention : le lin rouge, le lin vivace, n’a pas les mêmes propriétés.

En région froide, c’est le moment de repiquer ou de planter en pleine terrel’ail rose, l’artichaut (fin mars) et l’asperge (mi-mars).

C’est un peu contre-intuitif, mais ce sont les artichauts volumineux qui résistent au froid, alors que les plus petits ne prospèrent qu’en région chaude.

En région chaude, c’est le moment de repiquer ou de planter en pleine terrel’artichaut, les griffes d’asperges (début mars - sur buttes) et les ocas du Pérou.

Récoltes de légumes

En mars, il y a encore les légumes d’hiver à récolter : le céleri branche, les choux, les endives, les épinards, la mâche, le pissenlit, les poireaux, le radis, la roquette, les salsifis, la scorsonère, le topinambour

Attendez mi-mars pour récolter l’oseille.

En région chaude, c’est le moment de récolter les fèves.

  •          Les autres travaux à réaliser au jardin potager en mars :
  •          En région chaude, butter les pieds de fèves quand elles mesurent 20 cm et pincer les extrémités des tiges.
  •          En région chaude, butter les pois et les pommes de terre plantés le mois dernier.
  •          Butter les asperges déjà en place.
  •          Faire blanchir les pissenlits.
  •          Forcer l’oseille.
  •          Diviser les grosses touffes d’oseille, de rhubarbe (tous les 3 à 5 ans)...
  •          Eclaircir les semis de carottes, de choux-fleurs, de radis…
  •          Aérer la protection des artichauts pendant les beaux jours pour éviter la pourriture. Débutter les pieds fin mars si la météo le permet.
  •          En région chaude, retirer les protections des artichauts début mars. Œilletonner.
  •          Oter le paillage d’hiver de la rhubarbe.
  •          Broyer les engrais verts.

Les fruitiers du verger

Si l’éclosion des bourgeons des arbres fruitiers n’a pas encore eu lieu, vous pouvez terminer la taille d’hiver début mars si vous n’avez pas eu le temps avant (voir le mois de février).

Si l’éclosion des bourgeons des arbres fruitiers a déjà eu lieu, protégez les fleurs contre le gel avec des voiles d’hivernage si possible.

Semis en pleine terre

En région chaude, vous pouvez semer des noyaux d’amandes stratifiés et pré-germés en pleine terre (de préférence calcaire) et des pastèques.

Semis sous abri

Il y a quelques fruits à semer sous abri chaud en région froide ou sous abri froid en région chaude : le melon, la pastèque, la poire-melon…

Repiquages et plantations en pleine terre

Ce mois-ci vous pouvez repiquer en pleine terre les (petits) fruits que vous aurez semés auparavant ou planter des plants achetés en pot : les fraisiers, les framboisiers, les ronces, les poiriers, les pommiers, la vigne

Début mars, vous pouvez encore planter les petits fruitiers à racines nues en pleine terre: le cassissier, le framboisier, le groseillier, la vigne Terminez les plantations avant la fin du mois de mars.

En région chaude, c’est le moment de repiquer ou de planter les agrumes et les figuiers en pleine terre.

Récoltes de (petits) fruits

En région chaude, c’est le moment de récolter les avocats et les derniers agrumes.

Les autres travaux à réaliser au verger en mars :

  •          Étaler du compost ou du fumier bien décomposé au pied des fruitiers si ce n’est pas encore fait.
  •          Biner entre les rangs de fraisiers et détacher les nouvelles plantules de leurs stolons pour les planter en rangs.
  •          Palisser les fruitiers en espalier.
  •          Dernier délai pour tailler à 3 yeux les pommiers, poiriers, abricotiers et pêchers palissés ou sur basse tige.
  •          Dernier délai pour tailler les arbustes à petits fruits : l’airelle, les cassissiers, les framboisiers, les groseilliers… Le mois prochain ce sera trop               tard. Profitez-en pour les bouturer.
  •          Bouturer les cognassiers, les sureaux…
  •          En région chaude, bouturer les figuiers.
  •          Marcotter les actinidias, les cassissiers, le noisetier…

 

Les plantes aromatiques du jardin de curé

Profitez encore un peu de vos réserves de plantes aromatiques séchées. La végétation de certaines plantes aromatiques reprend, mais laissez-leur un peu le temps de se développer avant de faire des récoltes importantes.

Semis en pleine terre

En mars, il y a plusieurs plantes aromatiques à semer en pleine terre : l’aneth, l’armoise, la bourrache, la camomille romaine, le cerfeuil anisé (tous les 15 jours entre mars et septembre), la ciboule, la ciboulette, l’ortie, le persil, le persil tubéreux, le pissenlit, le plantain, le physalis, le thym

Attendez mi-mars pour semer en pleine terre le céleri vivace, l’origan, la sauge...

En région chaude, il y a le basilic (si > 13°C), la camomille romaine et la raiponce à semer en pleine terre.

Semis sous abri

En mars, il y a quelques plantes aromatiques à semer sous abri : la guimauve, la lavande, la livèche, la menthe, le romarin…

Semez le basilic sous abri chaud en région froide ou sous abri froid en région chaude (entre 18 et 20°C).

Attendez mi-mars pour semer sous abri le persil mitsuba et la verveine citronelle.

Repiquages et plantations en pleine terre

Ce mois-ci vous pouvez repiquer ou planter l’alchémille, la ciboule, la cibouletteetla menthe en pleine terre.

Attendez mi-mars pour repiquer ou planter en pleine terre l’estragon, le laurier-sauce, le romarin, la sarriette, la sauge, le thym… dans un coin chaud du jardin, abrité du vent et du froid. Quelques pierres ou tuiles autour des plantations peuvent abriter les plants et restituer la chaleur du soleil la nuit.

En région chaude, c’est le moment de repiquer ou de planter la livèche en pleine terre.

Récoltes de plantes aromatiques

En mars, il y a déjà quelques plantes aromatiques à récolter : la ciboulette, le laurier-sauce, la menthe, l’origan, le thym

Attendez mi-mars pour récolter la mélisse.

Les autres travaux à réaliser au jardin de curé en mars :

Tailler la mélisse, le romarin, le thym…

Diviser tous les 3 à 4 ans les grosses touffes de ciboulette, d’estragon, de menthe...

Les plantes du jardin ornemental

Les plantes à feuilles et à fleurs qui embellissent le jardin en mars : l’amélanchier, le cognassier de Japon, les mimosas, les primevères, le prunus… et bien sûr l’incontournable forsythia jaune qui annonce l’arrivée du printemps.

Ce mois-ci vous pouvez préparer les prochaines floraisons. Commencez les semis d'annuelles rustiques, planter les premières vivaces en godets, et profitez des premières floraisons des bulbes de printemps.

Semis en pleine terre

Attendez mi-mars pour semer en pleine terre les annuelles qui ne craignent pas le froid : les alouettes, les alysses, les bleuets, les centaurées, les clarkias, les cosmos, les delphiniums, les lavatères, les nigelles, les pavots de Californie, les pois de senteurs, les soucis

Semis sous abri

Il y a davantage de plantes ornementales à semer sous abri chaud en région froide ou sous abri froid en région chaude : les camélias, les capucines, les cléomes, les cobées, les cosmos, les diascias, les eccrémocarpus, les gerbéras, les hibiscus, les impatiens (mi-mars), les ipomées, les minas lobatas, les œillets d’Inde, les ostéospermums, les passiflores, les penstémons, les pétunias (mi-mars), les sauges, les tabacs d’ornement, les verveines, les zinnias …

Repiquages et plantations en pleine terre

Plantez les bulbes à floraison estivale peu sensibles au froid dans un sol bien drainé : les crocosmias, les glaïeuls, les hémérocalles, les lis…

Plantez les fleurs vivaces : le bergenia, les clématites, les hellébores d’Orient, l’hémérocalle, le lupin, la mauve, la rose trémière, la scabieuse

Plantez les fleurs d’ombre : les digitales, les fuchsias rustiques, les hostas, les pervenches…

Plantez dans les rocailles ensoleillées et bien drainées : les aubriètes, les campanules, les corbeilles d’argent, les érigerons, les saponaires, les sédums…

Plantez et palissez les grimpantes : la clématite, la glycine…

Plantez les arbres et les arbustes caducs à racines nues, puis les arbustes persistants en motte, les conifères...
Tenez compte de leur taille adulte pour choisir leur emplacement dans votre jardin.
Evitez de planter les grands sujets proche de la maison (les racines peuvent abimer les fondations de la maison et les feuilles obstruer les gouttières) ou sur les limites Sud ou Ouest de votre jardin (le jardin sera trop ombragé).

Dernière chance, avant la mi-mars, pour planter des rosiers à racines nues.
Vous pouvez désormais planter des rosiers en conteneurs.

En région chaude, plantez les callistemons, les cistes, les eucalyptus, les griffes-de-chat, les jacarandas, les mimosas…

Les autres travaux à réaliser au jardin d’ornement en mars :

  •          Etaler du compost ou du fumier bien décomposé au pied des arbres et des arbustes si ce n’est pas encore fait.
  •          Arroser avec du purin d’ortie.
  •          Pailler les hortensias avec de l’ardoise pilée si vous voulez obtenir des fleurs bleues de façon naturelle.
  •          En région chaude, débutter les rosiers arbustifs…
  •          Démarrer la végétation des bulbes dans une caisse de tourbe humide placée à la lumière dans un endroit chaud hors gel : les arums, les                 bégonias tubéreux, les cannas, les glaïeuls…
  •          Tailler les arbustes à feuillage décoratif, les topiaires et les bordures de buis afin qu’ils gardent une jolie forme.
  •          Tailler les arbustes de haies : les eleagnus, les photinias, les pittosporums…
  •          Tailler les grimpantes : la bignone, le chèvrefeuille, les clématites d’été, la glycine, le lierre, les vignes vierges… Supprimer les branches qui                 s’éloignent trop du mur ou de la palissade.
  •          Tailler l’althéa, le buddleia, le camélia défleuri, le céanothe, les hortensias, l’hibiscus, la lavande, le lilas des Indes, le mahonia (tous les 3 à 4                 ans), les pérovskias, les rosiers remontants, la santoline, la symphorine, le tamaris…
  •          Tailler les rosiers au-dessus du 3ème œil en comptant à partir de la base. Les rosiers font des fleurs sur les pousses de l’année. Sans taille, les               fleurs apparaitront en hauteur, et la base des rosiers sera dégarnie.
  •          En région chaude, tailler les bougainvillées, les érythrines, les hibiscus restés en terre, les mimosas (après la floraison), les pittosporums, les               sauges arbustives…
  •          Bouturer les anthémis, les bambous, le buis, les bégonias tubéreux, les crotons, les chrysanthèmes, les dahlias, les euphorbes persistantes, les             fuchsias, les gypsophiles vivaces, les hydrangéas, les jasmins étoilés, les lantanas, les peupliers, les roses trémières, les saules, les sumacs…
  •          Bouturer l’hibiscus et les saules dans l’eau, à l’intérieur.
  •          En région chaude, bouturer les griffes-de-chat.
  •          Marcotter les amélanchiers, les cornouillers, les lilas, les rhus…
  •          Diviserles grosses touffes de plantes vivaces de plus de 4 ans qui sont devenues moins florifères : les hémérocalles, le perce-neige...
  •          Diviser les grands sédums dès que leurs bourgeons ronds sont bien visibles.

 

Les plantes d’intérieur & les plantes exotiques

Continuez à appliquer les conseils des mois précédents concernant la surveillance, l’entretien et l’arrosage des plantes dans la maison et la serre.

Aérez quand il y a du soleil, en évitant les courants d’air directement sur les plantes.

Déplacez les plantes fragiles que vous avez installées pour l’hiver derrière une fenêtre exposée plein sud : le soleil de midi est désormais trop chaud pour elles.

Maintenant que les jours sont plus longs et lumineux, la végétation redémarre à l’intérieur.
Augmentez doucement la fréquence des arrosages, mais prenez soin de laisser sécher la terre à la surface du pot entre 2 arrosages.
Attendez le mois prochain pour arroser les plantes grasses et les cactus.

La grande période du rempotage et du surfaçage démarre.
Quand les plantes jaunissent ou tombent malades, quand les racines sortent du pot ou quand l’eau s’écoule trop vite à travers le terreau, il est temps de rempoter les plantes dans un pot plus grand.
Utilisez un bon terreau mélangé à un peu de compost fait maison si la plante ne demande pas un substrat spécial et n’oubliez pas la couche de drainage au fond du pot (sur 20% du volume total).
Si les plantes sont difficiles à rempoter parce qu’elles poussent dans des conteneurs très lourds, contentez-vous de surfacer.

Les autres travaux à réaliser en mars :

  •          Prélever les rejets à la base de certaines plantes vertes pour les installer dans des pots individuels : les broméliacées, la sansieveria...
  •          Bouturer les chlorophytums, le lucky bambou, les pothos…
  •          Bouturer les plantes grasses en plantant des feuilles dans du sable : les crassulas, les echeverias, les graptopetalums…
  •          Tailler les fuchsias et les géraniums à 20 cm de haut pour favoriser le départ de la végétation.

 

Les petits jardins de ville, les terrasses et les balcons

Les premiers bulbes et bisannuelles fleurissent dans les petits jardins de ville et les jardinières de balcon.

Plantez quelques bulbes en pot si ce n’est pas encore fait, elles fleuriront rapidement.

Composez des jardinières de printemps avec des myosotis, des pâquerettes, des narcisses, des pensées, des primevères… pour égayer votre jardin ou votre balcon en mars.

Composez des jardinières d’été en éliminant les fleurs des jeunes plants lors de la plantation : les plants consacreront toute leur énergie à leurs racines, tiges et feuilles et seront plus robustes en été. La floraison en sera plus belle et plus longue.

Plantez des lys dans des gros pots profonds et bien drainés.

Plantez des grimpantes dans de grands conteneurs le long des murs ou d’une palissade : les chèvrefeuilles, les clématites, le lierre…

Plantez une jardinière de plantes aromatiques et placez-la en plein soleil en assurant un arrosage régulier les premières semaines.

Rempotez les agrumes cultivés en conteneurs et les bonsaïs d’extérieur.

Rempotez toutes les plantes qui sont à l’étroit dans leur pot (voir les signes dans la rubrique des plantes d’intérieur).

Les plantes en pot nécessitent une couche de drainage au fond du pot pour les préserver de tout excès d’eau. Une couche de 5 cm d’épaisseur de coques de noix, de noisettes ou de pistaches (non-salées) constitue un drainage économique.

Bouturez les aralias, les cissus, les clérodendrons, les crotons, les fatsias, les fittonias, les gynuras, les hypoestès, les misères, les pépéromias, les philodendrons, les poinsettias, les streptocarpus…

A la fin du mois, taillez puis rempotez les fuchsias et les géraniums lierre.

Taillez les bambous.

En région chaude, taillez les lantanas et les plumbagos pour favoriser leur ramification.

Continuez à surveiller les protections d’hiver et l’arrosage de vos plantes en pots.

Bon jardinage à tous !