Ce produit a été ajouté à votre panier
le Blog

Produit ajouté au panier

Fiches Conseils

Arrosage par immersion

Arrosage par immersion
1. Placer les pots dans un bac avec de l’eau à mi-hauteur
2. Ajouter un fongicide spécial pour éviter la fonte des semis par contamination
3. Egoutter après une heure
4. Replacer dans la serre

L'entretien des plantes carnivor

L’ARROSAGE

La qualité et la quantité d’eau sont primordiales pour les plantes carnivores. Arroser de préférence à l’eau de pluie (zone non polluée). On peut aussi utiliser de l’eau déminéralisée non parfumée, de l’eau osmosée (aquariophilie), de l’eau filtrée en carafes spéciales. Proscrire les eaux de forages, de puits, minérales ou de sources.

- En pot

-Entre novembre et fin avril : arroser directement le substrat puis retirer la coupelle. Le sol doit rester en permanence humide.

-Entre mai et fin octobre : ne jamais arroser par le dessus. Remplir la coupelle de 2.5 cm d’eau et laisser en permanence. Pour les pots à réserve d’eau, laisser un quart de la réserve.

- Épiphytes

L’arrosage doit se faire soit par trempage du panier soit par arrosage du dessus. Les racines des Népenthes ne doivent jamais tremper dans l’eau.

- En bassin ou aquarium

La culture des Utriculaires en bassin nécessitent la création de véritables petits écosystèmes naturels. Il est possible de reproduire ces biotopes dans un aquarium, en serre à ou l’intérieur.

Disposer au fond du bassin 10 à 20 cm de tourbe blonde puis remplir à l’eau osmosée ou déminéralisée. Attendre 1 à 2 mois. L’eau devient jaune à cause de la tourbe. Installer quelques plantes gourmandes en nutriments comme des Carex, Typha ou Nymphea, afin d’équilibrer le système. Installer des daphnies et cyclopes recueillis dans une mare ou achetés dans un magasin d’aquariophilie. A ce stade le pH doit se situer entre 5.5 et 6.0.

Installer alors les plantes carnivores.

La lumière

Les plantes carnivores ont besoin de beaucoup de lumière. A l’intérieur, les placer à 15 cm des fenêtres les plus lumineuses en veillant à ce que le soleil d’été ne grille pas le feuillage.

Les Népenthes profiteront de l’hygrométrie d’une salle de bains ayant une grande fenêtre mais un Velux ne convient pas. Certaines variétés nécessitent une serre chaude ou un terrarium. Il est possible alors d’y installer des tubes néon Lumière du jour et Blanc Industriel spéciaux.

La température

Les plantes carnivores se rangent en trois types :

-Espèces de zones froides : extérieur en tourbières et bassin à condition que ce dernier ne gèle pas. A protéger.

-Espèces de zones tempérées : en pots ou en tourbière, dans une véranda, une serre froide à moins de 15° pendant l’hiver. On peut les sortir dès la fin des gelées pour gagner en luminosité.

-Espèces de zones chaudes : à cultiver en serre chaude ou à l’intérieur, dans la salle de bains ou en terrarium car ces variétés ont besoin d’une forte humidité.

Les substrats

A l’exception de tout autre dont les qualités seraient vantées dans le commerce. N’utiliser que des produits bruts, exempts de tout ajout chimique ou biologique.

Les tourbes, blondes et brunes, ne doivent comporter aucun élément supplémentaire les pH doivent êtres précisés sur les emballages et les mousses doivent obligatoirement être des Sphagnum ou Hypnum.

-Tourbe blonde, composée de Sphagnum, pH entre 3.5 et 4.5

-Tourbe brune, composée de Hypnum, pH au dessus de 7

-Sphaigne (Sphagnum), utilisée vivante, soit comme substrat direct, soit en couche sur la surface du substrat.

-Fibre de coco, pure, non salée

-Racines de fougères arborescentes

-Terreau de feuilles

On doit utiliser de très (trop) grands contenants, même si l’équilibre plante/contenant est rompu. La culture des carnivores est à ce prix. Rempoter avec le même substrat tous les quatre ans.

L’alimentation

De façon générale, il vaut mieux éviter de fertiliser les plantes carnivores. Cependant, en culture en pot et en l’absence d’apport d’insectes, il est possible d’utiliser extrêmement parcimonieusement de l’engrais pour orchidées une fois par mois en hiver et tous les 20 jours le reste de l’année. Au moindre signal de sensibilité, arrêter toute fertilisation.

On peut aussi démarrer un petit élevage de mouches drosophiles pour nourri ses plantes carnivore. A chacun de voir…

Semis

  1. Effectuer les traitements nécessaires 

-Droseras : stratification à chaud pour briser la dormance des graines

-Dionée : scarification pour affiner le tégument

-Darlingtonia, Pinguicula Alpina, Pinguicula Grandiflora, Pinguicula Poldinii, Sarracenias : stratification à froid

  1. Composer un substrat de 70% de tourbe blonde et 30% de sable
  2. Installer les semis dans des pots en plastiques peu profonds et dont le fond baigne dans l’eau
  3. Recouvrir d’une fine épaisseur de substrat, sauf les graines très fines
  4. Placer en pleine lumière

La germination intervient généralement entre 3 semaines et quelques mois.

La chaleur de fond

CHALEUR DE FOND

Installer le pot sur un fil chauffant spécial (ou chauffage de sol pour aquarium), ou encore sur une couverture chauffante.

La fumigation

Fumigation

Après le semis en caissette, recouvrir de 6 à 10 cm de fougères sèches et brûler. Arroser ensuite les cendres.

La scarification

La scarification

Les graines dont le tégument est particulièrement dur ou épais, doivent recevoir un traitement spécial afin de démarrer la germination

- Grosses graines : entailler légèrement le tégument.

- Graines classiques : les frotter légèrement entre deux feuilles de papier de verre

- Petites graines : lasser tremper 24 heures dans de l’eau chaude puis semer immédiatement

Ou encore : semer en extérieur et attendre !

 

Pourquoi une scarification ?

Dans la nature, les graines sont disséminées de diverses manières par la plante. Certaines graines ont une protection solide (coque, bogue, écorce…) afin de résister au traitement qu’elles seront amenées à subir avant le semis naturel. Pour certaines plantes, les graines devront résister au passage dans le tube digestif d’un animal : acide gastrique, malaxage, trempage en milieu chaud, friction dans un gésier… Cette étape est alors le déclencheur original de la germination, quand la graine a résisté à ces épreuves. La scarification consiste donc à entamer la protection dure afin de déclencher la germination. Pour chaque graine, des conseils particuliers sont donnés : il s’agit généralement d’entailler ou griffer l’écorce de la graine pour y faire pénétrer l’humidité puis parfois de procéder à un trempage dans de l’eau tiède (entre 20 et 25°). D’autres graines sont équipées d’une protection contre les agressions mécaniques du temps afin de reporter leur germination à une période favorable.
Chaque plante a ses spécificités et il importe de suivre attentivement les conseils de scarification la concernant, toutes n’ayant pas besoin de ce type traitement.
 

La stratification à chaud

Stratification à chaud

Placer les graines dans un sac étanche avec une poignée d’un mélange de sable et de terreau et entreposer à 20-25° durant 4-12 semaines.

La stratification à froid

Comment faire une stratification à froid

Placer les graines dans un sac étanche avec une poignée de sable propre et entreposer dans le bac à légumes du réfrigérateur.

Pourquoi une stratification ?

Cette opération consiste à soumettre la graine à une variation thermique sur une certaine duré pour réveiller la germination. En effet, les graines des pays tempérés sont généralement dispersées par la plante à l’automne. Elles devront donc passer quelques semaines/mois dans des conditions plus ou moins rudes pour retrouver au printemps une période favorable à la pousse. La stratification à froid consiste donc à simuler ce passage de l’hiver pour indiquer à la graine que la période favorable est arrivée.Mais certains types de graines ont besoin d’une variation thermique différente en fonction de la région d’origine. Il peut s’agir en effet de simuler une période sèche ou chaude. Là encore, les conseils de germination donnés pour chaque graine précisent quel type de stratification appliquer.
 

Semis Broméliacées

Semis des broméliacées

  1. Placer les graines uniformément sur un substrat pour semis d’orchidées ou sur des fagots de brindilles de conifères
  2. Poser un couvercle vitré comportant une ouverture pour l’aération puis recouvrir d’une plaque de polystyrène pour conserver la chaleur et l’ombre
  3. Placer à la température requise soit 19 à 20°
  4. Attendre au moins cinq mois avant de repiquer les jeunes plants à 2-3 cm d’écart en caissette remplie d’un substrat de fibre de coco, perlite et gros sable
  5. Dès qu’elles sont manipulables, les installer sur leurs supports : fougère, liège, etc.

Les broméliacées épiphytes peuvent être semées directement sur des bûchettes de sphagnum humide à conserver à l’ombre.

Semis des arbres et arbustes

Semis des arbres, arbustes et grimpantes

  1. Placer les graines après traitement (scarification et/ou stratification) à la surface d’un substrat adapté
  2. Recouvrir d’une épaisseur de substrat égale au diamètre des graines
    • Recouvrir d’une couche de 1 cm de vermiculite les graines à germination rapide
    • Recouvrir de gravillon fin (maxi. 5 mm) les graines à germination lente
  3. Placer à la température requise
    • Lieu frais abrité pour hivernage
    • 15 à 20° pour les plantes grimpantes, en mini-serre, sous plastique
    • Installer le tapis chauffant pour les graines requérant une chaleur de fond
  4. Conserver le substrat humide mais non détrempé
    • Arroser les graines très fines en posant quelques minutes les pots dans une coupelle remplie d’eau
    • Arroser en pluie

Semis des cactées

Semis des Cactées et Succulentes

1. Remplir des godets de sable pur, tasser légèrement
2. Placer les graines à la surface
3. Recouvrir la surface d’une petite couche de sable
4. Arroser en brumisation légère ou par immersion
5. Recouvrir d’un film plastique ou refermer la mini-serre
6. Hors saison installer la nappe chauffante pour maintenir à 20°
7. Placer à mi-ombre
8. Lorsque les jeunes plants sont trop serrés, les repiquer dans des pots individuels à l’aide d’un plantoir, recouvrir le sol de vermiculite et placer à 15°

Arrosage par immersion
1. Placer les pots dans un bac avec de l’eau à mi-hauteur
2. Ajouter un fongicide spécial pour éviter la fonte des semis par contamination
3. Egoutter après une heure
4. Replacer dans la serre

La germination intervient généralement en 2 à 3 semaines

Semis des fougères

Semis des spores de fougères

  1. Stériliser un pot à l’eau bouillante et le remplir avec un substrat composé d’un mélange de deux parts de sphagnum et d’une part de gros sable
  2. Stériliser l’ensemble 10 minutes au micro-onde à pleine puissance
  3. Couvrir immédiatement d’un film plastique et laisser refroidir complètement
  4. Semer les spores en surface
  5. Conserver une température de 15 à 20° pour les espèces rustiques et de 20° à 27° pour les espèces tropicales
  6. 2 à 26 semaines plus tard, les prothalles sont formées. Si la surface est gluante cela indique la présence de parasites. Si vous décidez de conserver le pot l’éloigner du reste de la production. Enlever la mousse à la pince et arroser le pot avec une solution de permanganate à 10%.
  7. Bien arroser les prothalles car c’est l’eau qui assure la fécondation
  8. Au printemps, repiquer dans un substrat stérile et cultiver à l’étouffée dans un sac plastique neuf scellé à mi-ombre jusqu’à ce que les plantules apparaissent
  9. Il est aussi possible de laisser les prothalles en place en apportant chaque mois un engrais au quart de la dose
  10. Lorsque les frondes sont manipulables, repiquer en caissettes et placer en mini-serre. Aérer et augmenter la lumière peu à peu
  11. Elles sont prêtes à être repiquées en godet à partir de 5 cm

Semis des palmiers

Semis des palmiers


- Faire tremper les graines dans de l'eau tiède pendant 48 heures

- Semer à 2.5 cm de profondeur dans un sol bien drainé

- Conserver le sol humide

- La température doit être d'au moins 20° la nuit et de 30° le jour

Semis des passiflores

  1. Faire tremper les graines pendant 24 heures dans l'eau chaude ou encore dans un jus de pulpe de fruits
  2. Semer dans un terreau de germination et recouvrir d'un plastique
  3. Placer entre 20° et 24° tout en conservant le substrat humide. La technique de la chaleur de fond accélère le processus de germination mais n'est pas obligatoire
  4. Découvrir très lentement (éviter une modification brutale de l'hygrométrie) à mesure que les germes apparaissent

Semis des plantes aquatiques

Semis des plantes aquatiques

  1. Placer les graines uniformément sur un substrat spécial
  2. Recouvrir de gravillon fin (maxi. 5 mm)
  3. Placer les pots dans des bassines et recouvrir d’eau ou à moitié (selon la variété dans son milieu naturel)
  4. Poser un couvercle vitré comportant une ouverture pour l’aération
  5. Placer à la température requise
    1. 15 pour les plantes fibreuses
    2. 20° pour les espèces tropicales
    3. Installer le tapis chauffant pour les graines requérant une chaleur de fond
  6. Repiquer quand les deux premières vraies feuilles apparaissent et placer à l’abri.

Semis des plantes carnivores

Semis des plantes carnivores

  1. Effectuer les traitements nécessaires 
  • Droseras : stratification à chaud pour briser la dormance des graines
  • Dionée : scarification pour affiner le tégument
  • Darlingtonia, Pinguicula Alpina, Pinguicula Grandiflora, Pinguicula Poldinii, Sarracenias : stratification à froid
  1. Composer un substrat de 70% de tourbe blonde et 30% de sable
  2. Installer les semis dans des pots en plastiques peu profonds et dont le fond baigne dans l’eau
  3. Recouvrir d’une fine épaisseur de substrat, sauf les graines très fines
  4. Placer en pleine lumière

La germination intervient généralement entre 3 semaines et quelques mois.

Semis des plantes vivaces

Semis des Vivaces

  1. Placer les graines après traitement (scarification et/ou stratification) à la surface d’un substrat adapté, en godets ou en caissette
  2. Les graines très fines peuvent être mélangées à du sable pour faciliter la manipulation
  1. Recouvrir d’une épaisseur de substrat égale au diamètre des graines
    1. Recouvrir d’une couche de 1 cm de vermiculite les graines à germination rapide
    2. Recouvrir de gravillon fin (maxi. 5 mm) les graines à germination lente
  1. Couvrir et ombrer si nécessaire
  2. Placer à la température requise
    1. Lieu frais abrité pour hivernage
    2. 15 à 20° pour les plantes grimpantes, en mini-serre, sous plastique
    3. Plus de 20° pour les plantes tropicales, en mini-serre, sous plastique
    4. Installer le tapis chauffant pour les graines requérant une chaleur de fond
  1. Conserver le substrat humide mais non détrempé
  2. Arroser les graines très fines en posant quelques minutes les pots dans une coupelle remplie d’eau
  3. Arroser en pluie

Semis des yuccas, agaves et aloe

Semis des Yuccas, Agaves et Aloes

  1. Faire tremper les graines pendant 24 h
  2. Placer les graines à la surface d’un substrat composé de 70% de sable, 10% de terre de jardin et de 20% de terreau très fin, en godets ou en caissette. On peut aussi utilisé un mélange spécial pour cactées
  3. Les graines très fines peuvent être mélangées à du sable pour faciliter la manipulation
  4. Recouvrir d’une épaisseur de substrat égale au diamètre des graines
  5. Humidifier largement puis laisser s’assécher. Ces plantes poussant dans le désert, elles germent très rapidement en profitant de la moindre occasion d’humidité
  6. Humidifier ensuite régulièrement mais ne surtout pas détremper le sol
  7. Placer à la température requise

Substrat pour cactées

Terreau de semis pour cactées du désert
- Une part de gravillon très fin non calcaire ou de vermiculite
- Deux part de terreau de rempotage spécial pour cactées du commerce ou de terre de jardin de bonne qualité
- Une petite quantité de pierres ponces pour les cactées d’éboulis rocheux

 

Terreau de semis pour cactées épiphytes
- Deux parts de terreau de feuilles
- Une part de vermiculite
- Une part de tourbe

J'ai perdu mon mot de passe

Si vous avez perdu votre mot de passe, veuillez saisir ci-dessous votre adresse mail de compte,
un lien de réinitialisation vous sera envoyé par mail.

OK